Dans le cadre du mois de la communication, les orthophonistes de la CSDGS vous présentent une 2e capsule d’une série de quatre pour parler de différents troubles de la communication.

Les orthophonistes de la CSDGS interviennent dans les écoles primaires, mais également dans les écoles secondaires, notamment auprès d’adolescents ayant un trouble du langage (dysphasie).

Depuis quatre ans, un projet a été mis en place à partir du programme « Enseigner la communication orale aux élèves du secondaire présentant une dysphasie ». Ce programme s’adresse à deux groupes adaptés du développement pédagogique (GADP) regroupant des élèves ayant des troubles du langage (un groupe à l’école Louis-Philippe-Paré à Chateauguay et un groupe à l’école des Timoniers à Sainte-Catherine).

Étant donné que les personnes dysphasiques ont de la difficulté à déduire les règles de communication orale par le contact avec des adultes ou d’autres jeunes non dysphasiques, notre but est de leur enseigner ces règles en utilisant le projet.com qui fournit du matériel concret et propose une démarche adaptée.

Pour comprendre les règles, nous devons décortiquer des situations de communication. Les élèves apprennent donc à repérer les situations de communication réussies ou non réussies et à les corriger. Pour ce faire, ils analysent de courtes vidéos mettant en scène des jeunes de leur âge et développent ainsi leur sens de l’observation et leur compréhension.

Les élèves améliorent petit à petit leur manière de communiquer (comment dire les choses) ainsi que le choix de leur sujet de conversation (de quoi ils parlent). L’objectif visé étant qu’ils réutilisent les moyens enseignés à l’école, à des situations vécues en famille!

Tout au long de l’année, l’enseignante de chaque groupe et une orthophoniste coaniment les sessions, soutenues par la conseillère pédagogique. Au bout de quelques semaines, les élèves nous partagent leurs expériences lors de l’application de ces nouvelles stratégies dans leur vie quotidienne : réduction des conflits pour certains, meilleur choix de sujet de conversation pour d’autres.

Par ce moyen (et bien d’autres) en GADP secondaire, nous continuons à développer le plaisir de communiquer!

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus au sujet de l’intervention orthophonique auprès de personnes dysphasiques :

Un livre qui donne des idées pour aider les adolescents et jeunes adultes dysphasiques

La perception des parents d’adolescents et jeunes adultes dysphasiques

Dysphasie Québec organise des camps d’été pour développer l’autonomie et les habiletés sociales des jeunes de 15 à 19 ans