Dans le cadre du mois de la communication, les orthophonistes de la CSDGS vous présentent une première capsule d'une série de quatre pour parler de différents troubles de la communication.

L’intervention en orthophonie prend des formes variées selon les milieux et les clientèles. Certains élèves au sein de la CSDGS présentent une déficience intellectuelle ou un trouble dans le spectre de l’autisme, et ne parviennent pas à communiquer de façon verbale avec les autres. L’orthophoniste, en collaboration avec les autres membres de l’équipe-école, est le professionnel qui vient en aide à ces élèves afin de leur permettre de développer une autre façon de communiquer. Certains peuvent communiquer par des gestes, d’autres en utilisant des images, et même faire usage d’une application sur iPad!

Un projet a été mis sur pied auprès de quelques élèves au sein d’un groupe adapté de développement multifonctionnel (GADM) à l’école primaire Plein-Soleil à Candiac afin de les aider à raconter une histoire aux autres élèves de leur classe. Une enfant qui ne communique pas verbalement a pris part au projet en racontant son histoire à ses camarades en utilisant le tableau de communication sur son iPad. En plus d’avoir favorisé son intérêt envers la lecture, ce projet a permis à cette élève de vivre une grande réussite, et l’a même encouragée à dire certains mots verbalement, ce qu’elle faisait très peu auparavant.

Communiquer avec plaisir, c’est possible pour tous!

Mois de la comm - semaine 1 - Photo 01

 

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus au sujet de l’intervention orthophonique auprès d’élèves non verbaux, vous pouvez consulter les ressources suivantes :

Association Isaac Internationale pour la Communication améliorée et alternative

Suppléance à la communication orale et écrite (SACOÉ) du Centre de réadaptation Marie Enfant du CHU Sainte-Justine

Programme ministériel des aides techniques à la communication (PMATCOM)