La voix! Votre outil de travail? Prenez-en soin!

Vous utilisez votre voix pour enseigner, pour encadrer vos élèves, pour discuter avec vos collègues, des parents, etc. Mais prenez-vous toutes les précautions pour que votre voix soit en santé? Saviez-vous qu’au cours de leur carrière, plus de 50 % des enseignants vont présenter un problème vocal?

En effet, les enseignants sont à très grand risque de présenter un trouble de la voix puisque le temps d’utilisation de la voix dans une journée est important et les conditions de son utilisation ne sont pas optimales. Nécessairement, les enseignants doivent parler fort, dans un environnement parfois bruyant, et ont peu de temps pour reposer leur voix dans une journée.

Il est possible de mettre en place des moyens afin de prévenir les problèmes reliés à la voix. Voici donc cinq conseils à appliquer au quotidien.

Les 5 conseils au quotidien

1) S’hydrater régulièrement, c’est la clé.

Faits : Il est recommandé de boire 1 gorgée d’eau chaque 30 minutes ou 6 à 8 verres d’eau par jour. L’hydratation permet une moins grande demande d’effort à vos cordes vocales.

Trucs et astuces : Gardez toujours un verre d’eau ou une bouteille d’eau réutilisable à portée de main.

2) Éviter de se racler la gorge.

Faits : Se racler la gorge irrite vos cordes vocales. Cela peut être comparé à se gratter la peau toujours à la même place. Celle-ci devient plus sensible et s’irrite.

Astuces : Au lieu de vous racler la gorge, prenez une gorgée d’eau en serrant au niveau de la gorge ou avalez votre salive.

3) Éliminer le bruit ambiant ou s’éloigner de la source sonore avant de commencer à parler.

Faits : Cela permettra d’utiliser une intensité vocale (volume de voix) adéquate et diminuera l’effort vocal.

Trucs et astuces : Éteignez la musique, le bruit de l’ordinateur ou fermez votre porte de classe avant de parler. Utilisez des stratégies autres que votre voix pour obtenir le silence (tamisez les lumières, levez un bâton, mettre en place un code avec vos élèves, etc.). Approchez-vous de votre interlocuteur au lieu de parler plus fort.

4) Éviter de chuchoter.

Faits : Le chuchotement fatigue votre voix et peut endommager vos cordes vocales, car chuchoter demande un effort supplémentaire à vos cordes vocales.

Trucs et astuces : Lorsque votre voix est fatiguée, faites une pause. Si cela n’est pas possible, utilisez un ton de confidence, en parlant à voix basse, mais sans chuchoter.

5) Respecter ses limites.

Faits : Lorsque vous sentez que votre voix est fatiguée, enrouée ou plus faible, que vous devez forcer pour parler, que votre gorge est sèche ou serrée, prenez une pause de 15 à 30 minutes sans parler.

Trucs et astuces : Alternez les périodes de silence avec vos activités vocales. Prévoyez des périodes de silence dans votre journée (ex. : 15 minutes à la récréation, 30 minutes au dîner, activité silencieuse). N’oubliez pas de vous hydrater lors de vos périodes de silence.

Pour en savoir plus

Si vos problèmes de voix persistent, consultez un orthophoniste : ce professionnel vous aidera à utiliser votre voix de manière adéquate et vous donnera des conseils adaptés à votre situation afin de diminuer les inconvénients reliés à votre problème vocal.

Les enfants peuvent également avoir un problème de voix. Les stratégies mentionnées précédemment peuvent également être utilisées pour des enfants. 

Les orthophonistes de la CSDGS ont d’ailleurs produit un dépliant sur le trouble de la voix chez les enfants, afin de sensibiliser les enseignants et les parents. Vous pouvez le consulter pour en savoir plus ou pour utiliser des stratégies auprès de votre enfant ou de vos élèves : Dépliant sur l’hygiène vocale et les troubles de la voix.

Liens utiles

Pour plus d’information sur les causes, les thérapies vocales ou les stratégies à adopter, vous pouvez consulter :