L’école Jacques-Leber poursuit sur sa généreuse lancée avec l’Opération Grand Mage!

L’école Jacques-Leber poursuit sur sa généreuse lancée avec l’Opération Grand Mage!

Grâce à la générosité des élèves, de leurs parents ainsi que du personnel de l’école secondaire Jacques-Leber à Saint-Constant, l’école a amassé l’argent nécessaire pour parrainer 70 enfants pris en charge par la Direction de la protection de la jeunesse.

Ce geste dévoué appelé l’Opération Grand Mage a lieu pour une 3e année consécutive. La directrice adjointe de l’école Jacques-Leber, madame Catherine Pichet, désire souligner la collaboration de la Fondation du Centre jeunesse de la Montérégie ainsi que la contribution de huit élèves des groupes VIES (Volet implication-études-sports) qui ont aidé à emballer tous les cadeaux!

« Cette expérience est très enrichissante pour les élèves et pour l’école et, surtout, grandement appréciée par les enfants des centres jeunesse », conclut madame Pichet.

Projet commun avec le SDG de John Adam photo 02

Deux services de garde de deux commissions scolaires unissent leurs idées… et leurs élèves!

L’école primaire alternative des Cheminots de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries et l’école élémentaire John Adam Memorial de la Commission scolaire Riverside ont entrepris un projet fort dynamique réunissant les enfants de leur service de garde!

Les écoles voisines situées à Delson ont commencé par organiser des rencontres pour permettre aux enfants et aux éducateurs de se réunir et d’échanger. Du succès de ces premières visites, le personnel des deux services de garde a décidé de planifier une journée pédagogique commune le 18 novembre dernier.

Avec l’appui de leurs éducateurs, les élèves du service de garde de l’école John Adam Memorial ont travaillé fort pour décorer leur gymnase pour la journée commune sous le thème d’un festival d’automne. Pendant la journée de style carnaval, les enfants ont participé activement à un « photomaton ». Dans l’après-midi, un grand jeu de drapeaux « Capture the flag » et plein d’autres activités ont eu lieu à l’extérieur.

Compte tenu de la belle réussite de cette journée, les deux services de garde continueront de planifier d’autres événements du genre dans les prochains mois… Bravo à tous!

 

Projet commun avec le SDG de John Adam photo 03 Projet commun avec le SDG de John Adam photo 05
Deux services de garde de deux commissions scolaires unissent leurs idées… et leurs élèves! Deux services de garde de deux commissions scolaires unissent leurs idées… et leurs élèves!
Deux services de garde de deux commissions scolaires unissent leurs idées… et leurs élèves! Deux services de garde de deux commissions scolaires unissent leurs idées… et leurs élèves!

 

Les élèves de l’école secondaire Louis-Cyr à Napierville participent à la guignolée avec cœur et solidarité!

Les élèves de l’école secondaire Louis-Cyr à Napierville participent à la guignolée avec cœur et solidarité!

Les élèves de l’école secondaire Louis-Cyr à Napierville, avec l’appui de leurs parents, ont posé un grand geste de solidarité envers les plus démunis de leur communauté dans le cadre de la guignolée de l’école.

Dans le but de joindre l’utile à l’agréable, le conseil étudiant, appuyé par le conseil d’établissement et par le service d’animation à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire, a organisé et réalisé une journée couleur accompagnée d’une guignolée. Ainsi, en échange d’un don de denrée, les élèves avaient le privilège de porter les vêtements de leur choix plutôt que leur uniforme.

L’activité a connu un succès retentissant puisque 21 boîtes de denrées ont été remises à la Société de Saint-Vincent de Paul de Napierville!

Le directeur de l’école, monsieur Stéphane Brault, est extrêmement fier de ses élèves : « Nous sommes très heureux de la participation des élèves à la guignolée. Non seulement la quantité des denrées est impressionnante, mais de plus, c’est la presque totalité des élèves qui se sont impliqués. »

Pour sa part, la directrice adjointe, madame Annie Mercier, tient à remercier chaleureusement les partenaires qui ont rendu le projet possible : « Ce type de projet n’est réalisable que grâce à la collaboration des gens du milieu. Cette année, le Service des loisirs de Napierville ainsi que le marché Métro Corriveau ont grandement soutenu le projet des jeunes. »

La direction et l’ensemble du personnel de l’école Louis-Cyr tiennent également à remercier le conseil des élèves, les élèves de l’école ainsi que leurs parents pour le succès de ce bel événement!

Dans le cadre de la Guignolée 2016, l’Escouade du Bonheur de l’école secondaire Jacques-Leber a « récidivé » en préparant des Soupes de l’Amitié!

L’Escouade du Bonheur de l’école Jacques-Leber « récidive »!

Dans le cadre de la Guignolée 2016, l’Escouade du Bonheur de l’école secondaire Jacques-Leber a « récidivé » en ajoutant des Soupes de l’Amitié aux paniers de Noël de la ville de Saint‑Constant. Ainsi, 155 familles dans le besoin trouveront, dans leur panier, un des pots d’ingrédients secs préparés par les élèves des groupes adaptés de développement social et pédagogique (GADSP).

Une fois de plus, cette initiative entrepreneuriale a sollicité la contribution de précieux collaborateurs. Cette année, deux entreprises privées ont participé au partage et aux dons au bénéfice de la communauté. En effet, Rona Matériaux Pont-Masson ainsi qu’une entreprise de distribution d’aliments naturels ont fourni à l’Escouade du Bonheur tout le nécessaire à la préparation des pots.

La directrice adjointe de l’école Jacques-Leber, madame Catherine Pichet, tient à remercier chaleureusement ces deux entreprises pour leur apport et tient à féliciter les élèves pour leur grande générosité!

Photo 02 Escouade du bonheur Jacques-Leber 2016

Coup de cœur au CFCRS : Ouverture et inauguration d’une friperie pour le bénéfice des élèves!

Coup de cœur au CFCRS : Ouverture et inauguration d’une friperie pour le bénéfice des élèves!

Sur la photo ci-dessus, de gauche à droite : monsieur Sylvain Petit, directeur du Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud (CFCRS), mesdames Laura Patricia Ajuria Jimenez et Anic Côté, élèves en comptabilité, madame Karine Cormier, responsable aux achats, monsieur Daniel Lussier, directeur adjoint au CFCRS, madame Johanne Paquin, technicienne en éducation spécialisée, et madame Zheng Liu, élève en comptabilité. La coupe du ruban a été faite par madame Michelle Fournier, directrice générale de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS). 

 

La coupe du ruban officialisant l’inauguration et l’ouverture de la Friperie-CFCRS a eu lieu le 1er décembre dernier!

L’idée d’une friperie au bénéfice des élèves adultes et autres membres du centre a jailli il y a deux ans. Toutefois, le projet de la Friperie-CFCRS (qui veut aussi dire Communauté, Fraternité, Charité, Récupération et Solidarité) s’est récemment concrétisé en l’espace de quelques semaines grâce, entre autres, à l’implication et au dévouement de mesdames Johanne Paquin, technicienne en éducation spécialisée, et Karine Cormier, responsable aux achats, accompagnées d’élèves en comptabilité : mesdames Laura Patricia Ajuria Jimenez, Anic Côté et Zheng Liu.

Ainsi, les élèves et les membres du personnel bénévoles du centre récupèrent, mettent en valeur et vendent les dons qu’ils reçoivent, soit des vêtements pour hommes, femmes et enfants, de même que des souliers, des bijoux, des livres et des jouets.

L’argent amassé par la vente des articles de la friperie servira, entre autres, à remplir des paniers de Noël qui seront ensuite distribués à des élèves adultes dans le besoin et à leur famille.

Le directeur du CFCRS, monsieur Petit, tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à rendre possible ce projet et souhaite la plus belle des réussites à la Friperie-CFCRS!

Photo Friperie CFCRS 01

Photo Friperie CFCRS 05

Le premier acheteur à la Friperie-CFCRS, Michel Junior St-Pierre, élève en serrurerie au Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud.

La CSDGS se soucie grandement de la progression et de la réussite de ses élèves

Contrairement à ce qui est véhiculé aujourd’hui dans certains médias, la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) se soucie d’abord et avant tout de la progression de ses élèves. Elle ne demande pas à ses enseignants d’enseigner seulement les parties du programme qui seront à l’examen.  Au contraire, les enseignants, les directions des écoles et des centres de formation ont le mandat de s’assurer que l’enseignement soit en conformité avec la progression des apprentissages, le contenu des programmes de formation de l’école québécoise et les cadres d’évaluation prescrits par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Il y a près de deux ans, la CSDGS a mis à la disposition de ses directions, avec leur accord, un outil de travail, sous forme de grille, leur permettant de dresser un portrait de la situation de leur établissement scolaire, d’analyser comment ça se passe dans leur milieu, quels sont les aspects à améliorer en lien avec les apprentissages des élèves et quelles sont les pratiques à revoir pour assurer la progression et la réussite des élèves.  Cet outil de travail a été développé à partir des données de la recherche (John Hattie, Steeve Bissonnette, Richard Dufour, Michael Fullan) et des fondements même du Programme de formation de l’école québécoise instauré par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

« Il est normal que nous nous intéressions aux données de recherche pour nous assurer que les meilleures pratiques soient en place dans nos établissements », a indiqué la directrice générale de la CSDGS, madame Michelle Fournier. « Dans le respect de notre mission, soit d’offrir des services éducatifs de qualité à tous nos élèves, et en fonction des constats des directions d’établissement, la CSDGS propose une offre de formation continue destinée aux enseignants et des offres de service aux élèves adaptés à leurs besoins. »

À la CSDGS :

  • Le taux de diplomation et de qualification avant l’âge de 20 ans des élèves est en progression depuis 2011-2012, alors qu’il se situait à 68,2 %. Pour l’année 2013-2014, ce taux était de 72,5 %.
  • Le taux de sorties sans diplôme ou qualification est en baisse depuis 2011-2012, alors qu’il se situait à 14,7 %. Pour l’année 2013-2014, ce taux était de 13,1 %.

Les données pour les années 2014-2015 et 2015-2016 n’ont malheureusement pas encore été diffusées par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Toutefois, la CSDGS sait que l’amélioration de la réussite des élèves est entièrement attribuée au travail de collaboration de ses enseignants, de ses professionnels non enseignants, des membres de son personnel de soutien et de ses gestionnaires.

En terminant, la CSDGS est d’avis que l’interprétation que certains groupes ont fait des objectifs et du contenu de l’outil de travail des directions d’établissement est grandement simpliste et erronée et vise à orienter le débat vers d’autres considérations que la réussite des élèves.

Vous voulez aider votre enfant à valider son choix professionnel? Invitez-le à faire un stage d’un jour dans l’un de nos deux centres de formation professionnelle, et ce, dans le programme de son choix!

Stage d’un jour : Pour faire un choix éclairé

Vous voulez aider votre enfant à valider son choix professionnel? Invitez-le à faire un stage d’un jour dans l’un de nos deux centres de formation professionnelle, et ce, dans le programme de son choix!

Faire un stage d’un jour est une occasion extraordinaire pour un jeune de prendre part à la vie du centre de formation, de se familiariser avec l’environnement, de discuter avec les autres élèves et de connaître leur appréciation et de rencontrer des enseignants. Au besoin, il est possible de répéter l’expérience dans différents programmes.

Pour en savoir plus, visitez le site Web de nos centres de formation professionnelle :

Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud à La Prairie

École de formation professionnelle de Châteauguay

afficheChoix_2016_Version FINALE
Les Services d’Accueil, de Référence, de Conseil et d’Accompagnement (SARCA) sont là pour guider, orienter et aider toute personne de 16 ans et plus à faire un choix de formation, et ce, gratuitement, en toute confidentialité.

Besoin d’aide pour définir et réaliser un projet professionnel ou un projet de formation?

Votre jeune ou vous-même avez besoin d’aide pour définir et réaliser un projet professionnel ou un projet de formation? Les Services d’Accueil, de Référence, de Conseil et d’Accompagnement (SARCA) sont là pour guider, orienter et aider toute personne de 16 ans et plus à faire un choix de formation, et ce, gratuitement, en toute confidentialité.

Pour en savoir plus : www.csdgs.qc.ca/sarca

Dépliant sarca page 1

Dépliant sarca page 2

Saviez-vous que les séances des conseils d’établissement (CÉ) de tous les établissements scolaires sont publiques et que, par conséquent, les parents y sont les bienvenus?

Qu’est-ce qu’un conseil d’établissement (CÉ) et qui sont les membres du Comité de parents de la CSDGS?

Saviez-vous que les séances des conseils d’établissement (CÉ) de tous les établissements scolaires sont publiques et que, par conséquent, les parents y sont les bienvenus? Pour en savoir plus ou pour connaître les dates des conseils de votre établissement, visitez le www.csdgs.qc.ca/conseils-detablissement.

De plus, pour connaître les membres des conseils d’établissement qui siègent au Comité de parents de la CSDGS et qui représentent les intérêts, les attentes et les besoins des parents, visitez le www.csdgs.qc.ca/comite-de-parents.