Maintien de l’équilibre budgétaire pour l’année scolaire 2019-2020

Le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Grandes‑Seigneuries (CSDGS) a adopté, à la séance d’ajournement du 25 juin dernier, son budget de fonctionnement et d’investissement pour l’année scolaire 2019-2020. Ce budget, en augmentation de 6,5 % par rapport à celui de l’année 2018-2019, présente des dépenses et des revenus équivalents et totalisant 314 186 702 $. Avec ce budget, l’équilibre budgétaire sera atteint pour une autre année.

Facteurs explicatifs du maintien de l’équilibre budgétaire

Le maintien de l’équilibre budgétaire de la CSDGS pour l’année 2019-2020 s’explique notamment par deux éléments. D’abord, bien que les revenus de la taxe scolaire diminuent pour la prochaine année scolaire, la CSDGS recevra une subvention d’équilibre fiscal pour le manque à gagner. Ensuite, une croissance moyenne de la clientèle prévue de 3,6 % et des réinvestissements importants de la part du gouvernement du Québec représentent également des facteurs essentiels au maintien de l’équilibre budgétaire.

Faits saillants du budget de 2019-2020

  • Dans le budget de la CSDGS pour la nouvelle année scolaire, un ajout de 5,1 M$ est dédié aux établissements primaires et secondaires afin d’intégrer des mesures spéciales permettant l’organisation de sorties en milieux culturels, l’ajout de personnel pour les services aux élèves, ainsi que de la formation continue de personnel sur l’usage pédagogique des technologies numériques et de la programmation informatique. L’an passé, le budget avait permis d’embaucher notamment 14 nouvelles psychoéducatrices. Pour l’année scolaire 2019-2020, la CSDGS embauchera cinq conseillers d’orientation, deux psychologues et sept orthophonistes supplémentaires.
  • À cela s’ajoute un montant de 130 000 $ dans des mesures dédiées à la formation professionnelle et à la formation générale des adultes.
  • En réponse à l’augmentation de la clientèle, les établissements pourront également compter sur des ajouts sur le plan des ressources humaines : une hausse de personnel administratif des écoles, de concierges, de techniciens et de préposés en éducation spécialisée, de professionnels ainsi que de directions et directions adjointes d’établissement.

Dans le budget de la CSDGS se trouve aussi une somme totalisant 108 M$ pour les projets de construction de nouvelles écoles, d’agrandissement et de réaménagement, autorisés par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) pour l’année 2019‑2020. Pour connaître les projets en cours, visitez le csdgs.qc.ca/info-travaux.

Les divers projets d’agrandissement, de réaménagement et de construction se déclineront sur l’ensemble du territoire de la CSDGS. En plus d’être importants pour améliorer la qualité de vie des élèves et des membres du personnel, ils sont le reflet de l’augmentation de la clientèle sur l’ensemble du territoire. La CSDGS est fière d’avoir la possibilité de mettre de l’avant les nombreux projets souhaités, représentant ainsi la confiance accordée par le MEES. Elle est aussi très fière de la qualité des projets soumis par ses équipes qui, année après année, assurent leur réalisation, laquelle permet aux élèves de persévérer et d’atteindre leur plein potentiel dans un environnement sain et propice aux apprentissages.

« Pour une quatrième année consécutive, nous atteignons l’équilibre budgétaire! Cet équilibre a été possible pour une autre année en raison, notamment, de la hausse de la clientèle de la CSDGS, mais aussi en raison de la subvention d’équilibre fiscal accordée par le gouvernement, permettant de pallier le manque à gagner relatif à la baisse du taux de la taxe scolaire. Avec ces sommes supplémentaires, nous reconnaissons que l’éducation est la priorité du gouvernement et nous espérons vivement que ce financement continuera d’augmenter dans les prochaines années, afin d’assurer la pérennité de nos actions et, ce faisant, l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés dans le Plan d’engagement vers la réussite 2018-2022. Fort heureusement, notre commission scolaire est en croissance! Mais force est d’admettre que l’équilibre de notre situation financière demeure fragile. En effet, bien que de nouvelles constructions et que le maintien de nombreux de nos établissements soient prévus, les moyens financiers additionnels sont clairement définis, alors que le milieu de la construction est en surchauffe économique. La prudence budgétaire est donc de mise. Avantageusement, nos équipes sont créatives et trouvent les moyens les plus appropriés pour soutenir la réussite éducative des élèves », a indiqué la présidente du conseil des commissaires, Mme Marie‑Louise Kerneïs, lors de l’adoption du budget 2019-2020 de la CSDGS.

« Je tiens également à préciser que presque toutes les dépenses de la CSDGS en 2018-2019 ont été consacrées au soutien et aux services aux élèves tandis que seulement 3,6 % des dépenses étaient destinées aux frais d’administration. Les élèves sont au cœur de nos actions et de nos décisions! », a conclu Mme Kerneïs.