Plan du site | Pour nous joindre | Recherche:

Actualités / Événements
Quoi de neuf? 
Archives (printemps 2014) 
Archives (hiver 2013-2014) 
Archives (automne 2013) 
Semaine québécoise des directions d'établissements scolaires 
Programme Reconnaissance 
Semaine des services de garde en milieu scolaire 
Semaine nationale de la santé mentale 
Semaine du personnel de soutien 
Métiers en vedette 
Semaine de l'action bénévole 
Semaine québécoise des adultes en formation 
Les Journées de la persévérance scolaire 
Semaine des enseignantes et des enseignants 
Semaine des professionnelles et professionnels de l'éducation 

Quoi de neuf?

 

 

Ce jeudi 23 octobre de 16 h à 20 h, soirée PORTES OUVERTES au

 

Venez découvrir les 11 programmes de formation professionnelle offerts au Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud, situé au 399, rue Conrad-Pelletier à La Prairie, ce jeudi 23 octobre de 16 h à 20 h!

 

  • Secrétariat
  • Comptabilité
  • Installation et entretien de systèmes de sécurité
  • Serrurerie
  • Représentation
  • Vente-conseil
  • Lancement d'entreprise
  • Carrosserie
  • Mécanique automobile
  • Vente de pièces mécaniques et d'accessoires
  • Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé

 

Pour plus d'information :

Communiquez avec Louis Gagnon

Téléphone : 514 380-8899, poste 7417

Courriel : gagnon.louis@csdgs.qc.ca

Site Web du Centre de formation : www.competence-rs.com

 

 

 

 

 

 

Une vidéo qui fait briller l’école Gérin-Lajoie… et les yeux des élèves!

 

Les membres du personnel de l’école primaire Gérin-Lajoie à Châteauguay ont tenu leur fête de la rentrée le 12 septembre dernier et ont réservé toute une surprise aux élèves!

 

En lien avec la thématique de l’école « Trouve ta lumière », les élèves ont paradé dans les rues environnantes vêtus de vêtements scintillants et d’accessoires lumineux. À leur retour, tous étaient invités au lancement de la vidéo « Tu brilles » réalisée par le personnel de l’école.

 

Sur l’air de la chanson populaire « Firework » de Katy Perry, l’enseignante Mylène Caouette a composé des paroles inspirantes expressément pour les élèves de l’école Gérin-Lajoie, après quoi tout le personnel a participé à la réalisation de cette magnifique vidéo pour illustrer aux élèves à quel point il croit en chacun d’eux!  

 

Pour visionner la vidéo >>

 

 

  

 

 

Délicieux repas au profit des élèves de l'école primaire Saint-Patrice! 

 

La Prairie, le 14 octobre 2014 – C’est le dimanche 19 octobre prochain que se tiendra l’activité de financement 2014-2015 de l’école primaire Saint-Patrice à Sherrington. Cette activité annuelle prendra la forme d’un excellent repas tenu dans une ambiance festive, agréable et chaleureuse. L’activité aura lieu au Centre communautaire Louis-Georges Lamoureux, situé au 224, rue des Loisirs à Sherrington, à deux moments durant la journée, soit de 11 h à 13 h 30 et de 16 h 30 à 19 h.

 

Les profits amassés ce dimanche permettront aux membres du personnel de l’école Saint-Patrice d’organiser une foule d’activités spéciales et variées pour l’ensemble des élèves durant l’année scolaire.  

 

Au menu :
Longe de porc à l’ancienne avec ses accompagnements

Succulents desserts faits maison
Café, thé, lait ou jus 

 

Les participants peuvent apporter leur vin, s’ils le désirent.

 

Coût du repas :
Enfants de 5 ans et moins : gratuit

Enfants de 6 à 12 ans : 4 $
Jeunes et adultes de 13 ans et plus : 12 $

 

Le comité organisateur ainsi que la directrice de l’école, madame Sophie Charpentier, vous invitent à participer à cet événement en très grand nombre et vous remercient de votre contribution aux noms des élèves. 

 

Pour plus de renseignements, communiquez avec le secrétariat de l’école au 514 380-8899, poste 4751.

 

 

 

 

 

 

Une enseignante de l'école Marguerite-Bourgeois participe au premier Festival de l'environnement au profit d'une centaine de jeunes Marocains

 

La Prairie, le 3 octobre 2014 – Jocelyne Desautels, enseignante en arts plastiques à l'école secondaire Marguerite-Bourgeois à Châteauguay, a participé à la première édition du Festival International de l'environnement à Kénitra au Maroc, qui se tenait du 25 au 29 août dernier. Organisé en partenariat avec l’association EcoArt et la Fondation des Jeunes pour un Développement Durable, le festival a réuni treize artistes récupérateurs de partout dans le monde, dont trois du Québec. 

 

Sous le thème « l’Art Récupérateur au service de l’environnement », Madame Desautels a donné des ateliers de sensibilisation sur l’art et le recyclage au profit d’une centaine de jeunes Marocains de la ville de Kénitra. Elle a enseigné les techniques de travail qu'elle utilise dans la récupération du plastique tout en partageant un processus créatif. Elle a également travaillé avec l’artiste sculpteur Mohammed Qolqazi, un habitant de Safi au Maroc, à la création d’une sculpture collective de bois et de plastiques.

 

Selon l’enseignante, le plastique est l'une des matières non biodégradables des plus inertes. Alors, « récupérer cette matière dans un processus de création est un geste pour l’environnement et il s’agit d’un devoir d'enseignant et d'artiste ». Elle ajoute qu’elle a participé à une expérience de coopération enrichissante grâce aux échanges entre artistes et aux approches créatives avec les matières récupérables et transformables. Elle a eu l'occasion de créer des contacts, d’échanger sur les différences culturelles et de sensibiliser les jeunes marocains sur l’art et le recyclage. 

 

Cette première édition du festival a été couronnée par l'exposition de différents travaux créatifs réalisés par les jeunes participants et par la présentation de plusieurs spectacles artistiques dans la ville marocaine. « Cette belle expérience m’a fait découvrir la gentillesse et la spontanéité des organisateurs et des participants marocains », de conclure Madame Desautels.

 

Jocelyne Desautels en compagnie d’un des organisateurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nomination d'un nouveau président d'élection

 

La Prairie, le 3 octobre 2014 – Comme suite à la démission de M. Charles Lambert au poste de président d’élection pour la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS), et ce, pour des raisons personnelles, les membres du conseil des commissaires ont nommé M. Martin Girard à titre de nouveau président d’élection en vue des élections scolaires du 2 novembre 2014. 

 

La nomination de M. Girard est devenue effective au moment de sa désignation, soit lors de la séance extraordinaire du conseil des commissaires qui a eu lieu le mardi 30 septembre dernier.

 

Cette nomination est conforme à l’article 22 de la Loi sur les élections scolaires, lequel autorise le conseil des commissaires à nommer un président d’élection.

 

 

 

 

 

Résultats de l'opération de dépistage du radon dans les écoles secondaires et les centres de formation de la CSDGS : Aucune mesure corrective nécessaire

 

La Prairie, le 2 octobre 2014 – La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) a reçu les résultats de la deuxième phase de l’opération de mesure du radon dans toutes ses écoles secondaires et ses centres de formation, opération qui s’est tenue à l’hiver 2014. Les résultats obtenus démontrent que les concentrations de radon mesurées dans les locaux de toutes les écoles secondaires et des centres de formation se situent en-dessous de la ligne directrice recommandée par Santé Canada qui est de 200 becquerels par mètre cube d’air dans les locaux normalement occupés. Il n’y a donc aucune mesure corrective à entreprendre dans les écoles secondaires et dans les centres de formation, comme ce fut le cas pour les écoles primaires en 2013.

 

L’opération de dépistage de radon dans les établissements scolaires de la CSDGS est donc terminée.

 

Qu’est-ce que le radon?

 

Le radon est un gaz d'origine naturelle qui provient de la dégradation de l'uranium présent dans certaines formations géologiques. Ce gaz peut représenter un risque pour la santé lorsqu'une personne est exposée à des concentrations élevées de radon dans l'air intérieur d'un bâtiment, et ce, de façon continue et prolongée (sur plusieurs décennies).

 

Pour réduire les risques associés au radon, Santé Canada a récemment adopté une nouvelle ligne directrice abaissant la concentration jugée acceptable dans l'air ambiant des immeubles. Ainsi, si les concentrations mesurées dans un bâtiment excèdent la nouvelle ligne directrice, des travaux visant à contrôler l'infiltration de radon doivent y être effectués. 

 

Bien qu'il y ait peu de risques pour que des problèmes significatifs existent dans les écoles du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux a recommandé, sur une base préventive, que des mesures des concentrations de radon y soient effectuées.

 

Il est possible d’obtenir des renseignements additionnels au sujet du radon en visitant les sites Internet suivants :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelle tarification pour les services de garde

 

La Prairie, le 29 septembre 2014 – En juillet 2014, le gouvernement a adopté son budget 2014-2015, lequel prévoit des compressions dans les subventions consenties pour le fonctionnement des services de garde des écoles primaires. Ces compressions auront pour effet direct d’augmenter la contribution parentale. Par conséquent, les parents des élèves qui fréquentent sur une base quotidienne les services de garde des écoles primaires du Québec verront leur facture augmenter de 7 $ à 7,30 $.  

 

Par ailleurs, bien que la facture des parents sera plus élevée à compter du 1er octobre 2014, la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries n’obtiendra pas de financement additionnel. Au contraire, elle devra composer avec une diminution de financement de la part du gouvernement tel qu’il l’a annoncé pour toutes les commissions scolaires au printemps 2014.

 

 

 

 

 

 

 

L'école Marc-André-Fortier à Châteauguay officiellement inaugurée!

 

La Prairie, le 22 septembre 2014 – La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) a procédé aujourd’hui à l’inauguration officielle de l’école primaire Marc-André-Fortier à Châteauguay. Plusieurs dignitaires, commissaires, invités et partenaires, ainsi que les membres du personnel et les 180 élèves de l’école étaient présents à cet événement. Des membres de la famille de Marc-André Fortier, dont un de ses frères et ses deux sœurs, étaient également sur place.

 

Construite grâce à une subvention de près de 7 millions de dollars accordée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport en mai 2013, l’école Marc-André-Fortier compte douze locaux pour le primaire, deux locaux pour le préscolaire, des locaux pour le service de garde, un gymnase et autres locaux de services. L’école utilise la géothermie pour le chauffage et la climatisation, des thermopompes et d’autres technologies à la fine pointe. 

 

Certains éléments structuraux ont été incorporés à l’école dans le but de faciliter un éventuel agrandissement. Et c’est notamment l’annonce qu’en a fait le député de Châteauguay, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et ministre responsable de la région de la Montérégie, monsieur Pierre Moreau. 

 

En effet, monsieur Moreau a annoncé que la CSDGS était autorisée à agrandir l’école Marc-André-Fortier grâce à une subvention de près de 5 millions de dollars qui servira entre autres à l’ajout de classes pour accueillir plus d’élèves dans les prochaines années et à l’agrandissement du gymnase. Il a également annoncé que la CSDGS bénéficiait d’une aide financière de plus de 3 millions de dollars pour agrandir l’école secondaire Gabrielle-Roy à Châteauguay. Cet investissement permettra l’ajout d’un gymnase et l’aménagement de nouveaux locaux. Il s’agit de deux bonnes nouvelles pour les élèves de Châteauguay.

 

 

 

 

Sur la photo, de gauche à droite : François Fortier, Michelle Fournier, directrice générale de la CSDGS, Marie-Louise Kerneïs, présidente du conseil des commissaires de la CSDGS, Éliane St-Pierre, élève de 5e année, Pierre Moreau, député de Châteauguay, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et ministre responsable de la région de la Montérégie, Carl-Moses Ebé Bandé, élève de 2e année, Sylvie Fortier, Martine Fortier et Martine Brochu, directrice de l’école Marc-André-Fortier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis public d'élection - scrutin du 2 novembre 2014

 

AVIS PUBLIC est, par la présente, donné aux électeurs de la commission scolaire par J. Charles Lambert, président d’élection, que :

 

  • Les postes suivants sont ouverts aux candidatures :
    • Présidence
    • Commissaire, circonscription :
      • Circonscription 01
      • Circonscription 02
      • Circonscription 03
      • Circonscription 04
      • Circonscription 05
      • Circonscription 06
      • Circonscription 07
      • Circonscription 08
      • Circonscription 09
      • Circonscription 10
      • Circonscription 11

 

  • Toute déclaration de candidature à ces postes devra être produite au bureau du président d’élection ou à celui du ou des adjoints habilités à recevoir toute déclaration de candidature aux jours et aux heures suivants :
    dates : du 23 septembre 2014 au 27 septembre 2014
    heures : de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h
    À NOTER – Le dimanche 28 septembre 2014, le bureau sera ouvert de 13 h à 17 h.

 

  • Si plus d’un candidat pose sa candidature à un même poste,
    un scrutin sera tenu le :
    2 novembre 2014  de 10 h à 20 h
    et un vote par anticipation sera tenu le :
    26 octobre 2014 de 12 h à 20 h

 

  • J’ai nommé pour agir à titre de secrétaire d’élection : Martin Girard.

 

  • Un électeur qui n’a pas d’enfant admis aux services éducatifs de la commission scolaire francophone ou anglophone qui dessert son domicile peut choisir d’exercer ou de révoquer son droit de vote dans la commission scolaire anglophone. Il fait ce choix en présentant un avis écrit signé au président d’élection de la commission scolaire anglophone entre le 19 septembre 2014 et le 14 octobre 2014.

    Coordonnées du président d’élection de la commission scolaire anglophone :
    Kathleen Balfour
    7225, chemin Chambly, Saint-Hubert (Québec)  J3Y 0N7
    514 894-6727

 

  • Vous pouvez me joindre à l’adresse et au numéro de téléphone suivants :
    Président d’élection
    50, boulevard Taschereau, bureau 155, La Prairie (Québec)  J5R 4V3
    514 380-8899 poste 8085

 

 

Donné à La Prairie, le 15 septembre 2014. J. Charles Lambert, président d’élection

 

 

 

 

  

 

Lancement de la 2e édition du

  

 

 

La Prairie, le 15 septembre 2014 – La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) est heureuse d’annoncer que le Défi Bougeons ensemble!, qui a connu un immense succès en mai dernier, sera de nouveau organisé en 2015. 

 

En effet, la 2e édition du Défi aura lieu le dimanche 3 mai 2015 et ce sont des membres du comité organisateur qui en ont fait l’annonce au moment où ils ont relevé avec brio le « Ice Bucket Challenge » au profit de la Société de la sclérose latérale amyotrophique du Québec (SLA). 

 

Vous pouvez visionner la vidéo de l’annonce en cliquant sur ce lien : http://youtu.be/Cj_gLuuDGTA

 

La municipalité hôtesse de l’événement ainsi que les détails au sujet des inscriptions seront connus dans les prochaines semaines.

 

C’est donc un rendez-vous pour la grande communauté de la CSDGS, c’est-à-dire les élèves et les membres du personnel de la CSDGS ainsi que leur famille respective, à cet événement rassembleur le dimanche 3 mai prochain!

 

Ceux qui le désirent peuvent faire un don à la Société de la SLA en cliquant sur ce lien : http://sla-quebec.ca/donnez.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La CSDGS fait le point sur les frais de surveillance du midi au secondaire

 

Ce qu’il faut savoir sur les frais de surveillance du midi dans les écoles secondaires

 

La Prairie, le 10 septembre 2014 – La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) désire faire le point sur les frais de surveillance du midi de 100 $ par année facturés aux parents des élèves de ses 13 écoles secondaires et préciser des éléments d’information :

 

  • Les frais de surveillance du midi au secondaire permettent l’encadrement des élèves qui vont et qui viennent sur le terrain de l’école ainsi que dans l’école pendant la période du dîner. 

 

  • Cette surveillance est une mesure essentielle pour assurer la sécurité de tous les élèves durant cette période, peu importe la taille de l’école ou le nombre d’élèves qui la fréquente. 

 

  • La majorité des élèves qui fréquentent les 13 écoles secondaires de la CSDGS demeurent à l’école ou vont chercher leur repas à l’extérieur puis reviennent manger à l’école ou sur le terrain de l’école. Les élèves n’ont ainsi aucune contrainte et ont accès au site de l’école en tout temps.

 

  • 9043 élèves fréquentent nos 13 écoles secondaires. De ce nombre, 7169 sont transportés par autobus, soit 80 % (puisqu’ils sont transportés, ces derniers demeurent à l’école ou sur le terrain de l’école sur l’heure du dîner). Ils reçoivent donc une facturation pour la surveillance du midi.

 

  • 281 élèves ne paient pas de frais de surveillance du midi puisqu’ils sont en stage 50 % du temps à l’extérieur de l’école. C’est le cas pour les élèves en Formation préparatoire au travail dans quatre de nos écoles secondaires.

 

  • Ainsi, 1874 élèves viennent à l’école à pied ou sont transportés par leurs parents. Divisés par le nombre d’écoles secondaires (13), cela nous donne un potentiel de 144 élèves par école. Ce nombre peut varier selon la taille de l’école.

 

  • En 2013-2014, entre 2 % et 3 % des familles par école secondaire se sont prévalues de ne pas payer les frais de surveillance (3 à 5 familles par école).

 

  • Au total pour la CSDGS, 100 familles n’ont pas acquitté ou ont acquitté partiellement les frais de surveillance du midi, sans pour autant prouver que leur enfant ne serait pas à l’école durant la période du dîner.

 

  • Au 30 juin 2014, pour l’ensemble des écoles secondaires, il y avait 9 % de comptes qui étaient impayés (frais de surveillance du midi au secondaire), pour un total de 48 911 $.

 

Dans le cas où des parents ne sont pas en mesure d’assumer ces frais pour des raisons financières, ils peuvent prendre un arrangement avec l’école secondaire afin d’étaler ou de reporter le paiement. Par ailleurs, si des parents s’engagent à ce que leur enfant ne demeure en aucun temps à l’école ou sur le terrain de l’école durant la période du dîner, ils ne sont pas tenus de payer les frais de surveillance du midi. Ils doivent toutefois communiquer avec l’école de leur enfant pour signifier leur engagement.

 

 

 

 

 

La CSDGS ne contrevient pas à la Loi

 

La Prairie, le 8 septembre 2014 – Contrairement à ce qui est publié dans le journal La Presse du lundi 8 septembre, la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) ne contrevient pas à la Loi sur l’Instruction publique (LIP) en facturant des frais de surveillance du midi aux parents des élèves du secondaire. En effet, tel que le stipule le 3e paragraphe de l’article 292 de la LIP,  « Une commission scolaire, qu’elle organise ou non le transport le midi pour permettre aux élèves de dîner à domicile, assure la surveillance des élèves qui demeurent à l’école, selon les modalités convenues avec les conseils d’établissements et aux conditions financières qu’elle peut déterminer. »

 

Les frais de surveillance du midi au secondaire permettent l’encadrement des élèves qui vont et qui viennent sur le terrain de l’école ainsi que dans l’école pendant la période du dîner. Cette surveillance est une mesure essentielle pour assurer la sécurité de tous les élèves durant cette période, peu importe la taille de l’école ou le nombre d’élèves qui la fréquente. La majorité des élèves qui fréquentent les 13 écoles secondaires de la CSDGS demeurent à l’école ou vont chercher leur repas à l’extérieur puis reviennent manger à l’école ou sur le terrain de l’école. Les élèves n’ont ainsi aucune contrainte et ont accès au site de l’école en tout temps.

 

Les frais de surveillance du midi au secondaire sont facturés aux parents depuis 2002. Ils étaient de 45 $ de 2006 à 2012, de 75 $ en 2013, et sont de 100 $ en 2014. À titre informatif, le montant de 100 $ facturé aux parents pour l’année scolaire 2014-2015, soit pour 180 jours d’école, correspond à 0,55 $ par jour. 

 

Toutefois, dans le cas où des parents ne seraient pas en mesure d’assumer ces frais pour des raisons financières, ils peuvent prendre un arrangement avec l’école secondaire afin d’étaler ou de reporter le paiement. Par ailleurs, si des parents s’engagent à ce que leur enfant ne demeure en aucun temps à l’école ou sur le terrain de l’école durant la période du dîner, ils ne seront pas tenus de payer les frais de surveillance du midi. Ils doivent donc communiquer avec l’école de leur enfant pour signifier leur engagement.

 

 

 

 

 

Une rentrée festive à l’école primaire Daigneau à Napierville!

 

C’est dans une ambiance des plus festives que la rentrée scolaire a débuté à l’école primaire Daigneau à Napierville! La journée portes ouvertes du 28 août dernier a été l’occasion de faire le lancement du nouveau projet éducatif 2014-2019 : J’ai mon avenir entre les mains

 

Les familles étaient nombreuses à circuler au gymnase où plusieurs kiosques d’information étaient disponibles pour les parents. Avec une nutritionniste de Québec en forme, des parents ont pu découvrir ou redécouvrir plein de trucs et d’astuces pour les aider à préparer des lunchs et des collations santé. De plus, une chiropraticienne était sur place pour conseiller les parents sur le choix du bon sac d’école pour ainsi éviter les maux de dos.

 

Le personnel et la direction de l’école Daigneau ont également profité de l’occasion pour présenter le nouveau logo de l’école aux parents. « Nous sommes très fiers des résultats et nous tenons à remercier chaleureusement madame Sabine Clusiau-Gaboriault, parent de l’école et graphiste, pour son grand dévouement dans ce projet. Une vraie réussite! », a affirmé la directrice de l’école, madame Sylvie Pitre.

 

La journée officielle de la rentrée s’est terminée par une épluchette de blé d’Inde dans la cour d’école, où toutes les familles étaient invitées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rentrée scolaire 2014-2015 à la CSDGS : Plus de 25 000 élèves reprennent le chemin de l'école!

 

La Prairie, le 20 août 2014 – C’est ce jeudi 28 août que plus de 21 500 élèves des écoles primaires et secondaires de la CSDGS reprennent le chemin de l’école. Pour leur part, les centres de formation de la CSDGS ont déjà accueilli leurs élèves puisque ces derniers ont fait leur rentrée scolaire durant le mois d’août. Cette année, les quatre centres de formation accueilleront 3 500 élèves. 

 

Pour assurer le bon déroulement de la rentrée et de la nouvelle année scolaire 2014-2015, la CSDGS peut compter sur le professionnalisme et la collaboration de plus de 3 360 membres du personnel répartis dans ses services administratifs et ses 55 établissements scolaires, dont 38 écoles primaires, 13 écoles secondaires, 2 centres de formation générale des adultes et 2 centres de formation professionnelle.

 

Du côté du transport scolaire, à compter de jeudi, plus de 13 670 élèves seront transportés par 230 véhicules scolaires (autobus, minibus ou berlines) pour un total de 955 trajets et 15 700 km, et ce, quotidiennement.

 

Une rentrée scolaire particulière attend quelque 175 élèves de Châteauguay puisque ceux-ci seront accueillis dans la toute nouvelle école primaire Marc-André-Fortier. Construite au coût de près de 7 millions de dollars, l’école compte 2 locaux pour le préscolaire, 12 locaux pour le primaire, un gymnase et des locaux de service. 

 

Dossiers prioritaires en 2014-2015


Plusieurs dossiers prioritaires en lien avec le Plan stratégique 2013-2018, Leur réussite, notre passion!, ont été identifiés pour l’année 2014-2015. Parmi ceux-ci, notons : 

 

  • la mise à jour des plans de réussite en lien avec le Plan stratégique 2013-2018 et des conventions de gestion et de réussite éducative des établissements;
  • la poursuite de l’intégration des technologies de l’information aux fins pédagogiques;
  • la poursuite de la révision de l’offre de service en formation générale des adultes;
  • le plan d’organisation scolaire 2015-2016;
  • la préparation de la tenue des élections scolaires le 2 novembre 2014 ainsi que l’assermentation et la formation des nouveaux élus;
  • la mise en place du plan de redressement de la CSDGS en lien avec l’adoption d’un budget 2014-2015 déficitaire.

 

INFO RENTRÉE 2014-2015

 

Pour une troisième année consécutive, la CSDGS met à la disposition des parents le document de référence INFO RENTRÉE. Il regroupe des informations sur le transport scolaire, le Plan de lutte pour prévenir et contrer l’intimidation et la violence à l’école, le Service à la clientèle – Relations avec les parents et les élèves, le Protecteur de l’élève, l’implication des parents à l’école, les écoles secondaires, la formation professionnelle, la fermeture des établissements en cas d’intempéries, etc. Les exemplaires de l’INFO RENTRÉE 2014-2015 seront distribués aux élèves du primaire et du secondaire à la rentrée scolaire. Le document est également disponible sur le site Web de la CSDGS au www.csdgs.qc.ca/inforentree.

 

 

 

 

 

La fermeture du pont Arthur-Laberge à Châteauguay affectera temporairement le transport scolaire des élèves des écoles primaires et secondaires de Châteauguay

 

La Prairie, le 20 août 2014 – En août 2014, le ministère des Transports du Québec a débuté la réfection du pont Arthur-Laberge à Châteauguay. Le chantier, qui durera près d’un an, cause la fermeture complète du pont.

 

Puisque cette fermeture affecte le service du transport scolaire de la majorité des écoles primaires et secondaires de Châteauguay, la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) a réorganisé ses circuits en prévoyant des ajouts de services et des routes de contournement, le tout de façon à toujours assurer un service sécuritaire et de qualité. De plus, certains circuits de transport scolaire pourraient être modifiés ou être un peu plus long que par le passé.

 

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec le Service du transport scolaire de la CSDGS au 514 380-8347 ou par courriel à l’adresse transport@csdgs.qc.ca.

 

 

 

 

 

Avis important à tous les contribuables du territoire de la CSDGS

Les comptes de taxe scolaire seront mis à la poste le 20 août 2014

 

La Prairie, le 18 juin 2014 – La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) informe les contribuables ayant une propriété sur son territoire que les comptes de taxe scolaire seront postés vers le 20 août 2014 et non au début du mois de juillet comme c’est le cas habituellement. Les dates de versements des paiements seront ajustées en conséquence (septembre et décembre 2014), conformément à la Loi sur l’instruction publique.

 

Cette mise à la poste tardive est hors du contrôle de la CSDGS. Elle est attribuable au retard de production des règles budgétaires et des paramètres de financement des commissions scolaires dans le calendrier du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS).

 

Les budgets des commissions scolaires, incluant les taux de taxe scolaire, ne peuvent être adoptés par les conseils des commissaires avant que les règles budgétaires et le règlement sur les revenus autonomes ne soient adoptés par le conseil des ministres du gouvernement provincial. Ces adoptions sont prévues d’ici la mi-juillet. 

 

En étant dans l’obligation de mettre à la poste le compte de taxe scolaire à la fin du mois d’août, la CSDGS subira des pertes financières. C’est pourquoi les membres du conseil des commissaires ont adopté le mardi 17 juin une résolution qui demande au MELS de compenser les pertes associées au délai, hors de leur contrôle.

 

Le conseil des commissaires a ajourné sa séance publique du mardi 17 juin au mardi 19 août 2014 afin d’adopter le budget et le taux de taxation 2014-2015 de la CSDGS.  

 

 

 

 

 

Le 11e spectacle annuel de l’école primaire Émilie-Gamelin : grandiose!

 

C’est avec fierté que les 600 élèves de l’école primaire Émilie-Gamelin à La Prairie ont participé au 11e spectacle annuel de l’école présenté à la salle l’Étoile du Quartier Dix30 les 16 et 17 juin dernier!

 

En quelques mois seulement, les élèves et l’équipe de l’école Émilie-Gamelin se sont engagés activement à produire la toute nouvelle création de l’auteur, metteur en scène et enseignant Stéphane Duquette. En lien avec le thème « Une année très spatiale! », la comédie musicale intitulée « Théo » a dévoilé les fondements du nouveau projet éducatif de l’école. 

 

La directrice de l’école Émilie-Gamelin, madame Andrée Lessard, croit que cette expérience artistique grandiose a été un excellent moyen de transmettre aux élèves des valeurs fondamentales contenues dans le prochain projet éducatif, notamment l’harmonie, l’épanouissement, l’engagement et la fierté. « Les jeunes se sont engagés dans un projet d’envergure qui a nourri leur épanouissement personnel et social. La satisfaction d’une réalisation commune leur permettra de grandir encore longtemps. Bravo à nos élèves et à toute l’équipe! », conclut madame Lessard.

 

 

 

 

 

 

 

Riopelle inspire des élèves de l’école des Cheminots!

 

Les 109 élèves de 2e et de 3e cycles de l’école alternative des Cheminots à Delson ont vécu une fois de plus une expérience enrichissante en juin dernier. L’instigatrice du projet, l’enseignante Paula Dodier, était heureuse de faire participer ses élèves et ceux de ses quatre collègues qui ont accepté avec beaucoup d’enthousiasme! 

 

Après la visite d’une exposition de Riopelle au musée, les élèves ont créé des œuvres en trois étapes en s’inspirant du réputé artiste montréalais. Les élèves ont d’abord fait de la peinture sur une feuille cartonnée. Ils ont ensuite peaufiné leur œuvre sur une petite toile galerie pour terminer en créant une inspiration de Riopelle sur une grande toile.

 

Pour clôturer le projet, un vernissage des œuvres des élèves a eu lieu le 17 juin dernier au Jardin d’Éden à La Prairie où les nombreux parents et membres du personnel de l’école des Cheminots ont pu admirer et découvrir les multiples talents de la relève!  (Crédit photo : Benoît Guérin)

 

 

 

 

 

 

 

 

L’école Daigneau bien représentée au Grand Défi Pierre Lavoie

 

L’école primaire Daigneau à Napierville a été représentée de belle façon au Grand Défi Pierre Lavoie. L’enseignante en éducation physique Nathalie Larivée a participé au 1000 km avec l’équipe de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ). Elle a pédalé plus de 425 km en quatre jours, partant de La Baie au Saguenay pour se rendre à destination de Montréal. Sa participation à l’événement avait comme principal objectif de démontrer aux élèves de l’école « qu’avec le travail et l’effort, il est possible d’accomplir différents défis et de grands rêves. Il s’agit d’y croire! »

 

Pour participer au 1000 km du Grand Défi Pierre Lavoie, madame Larivée avait également comme mission d’amasser des fonds pour du matériel et des activités sportives pour l’école Daigneau. La somme d’argent amassée s’élève à plus de 5 850 $!

 

De plus, l’enseignant en musique Olivier Daubois et l’enseignant en éducation physique Cédric Lessard-Lachance sont allés rejoindre leur collègue à Québec afin de participer à La Boucle, laquelle consistait à parcourir 135 km à travers différentes villes de la rive-sud de Québec. 

 

À leur retour à l’école, l’énergie était à son maximum! Tout le personnel et les élèves de l’école Daigneau étaient très fiers de leurs enseignants!

 

De gauche à droite, la directrice de l'école Daigneau Sylvie Pitre, l’enseignant en musique Olivier Daubois, et les enseignants en éducation physique et à la santé Nathalie Larivée et Cédric Lessard-Lachance.

 

 

 

 

 

 

 

Des élèves de l’école de la Rive reconnus pour leurs gestes de partage et d’ouverture!

 

Des élèves de l’école primaire de la Rive à Châteauguay ont reçu en juin dernier un certificat de de participation et d'excellence pour leur projet « Noël autour de nous ». Leur candidature avait été soumise dans le cadre du récent Concours québécois en entrepreneuriat.

 

Avec leur projet « Noël autour de nous », l’objectif des élèves était de faire vivre un bel après-midi aux personnes âgées et souffrant d’Alzheimer qui habitent dans un centre à quelques kilomètres de l’école. Avec l’appui des responsables du projet, l’enseignante Louise Chèvrefils et l’animatrice à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire Isabelle Deschamps, les élèves ont créé des liens avec les résidents du centre en entonnant quelques chansons de Noël avec eux. Les élèves leur ont également fabriqué et offert des sapins de Noël et des cartes de souhaits contenant des messages joyeux et réconfortants!

 

Ce geste de partage et d’ouverture a eu tout l’effet escompté : les résidents et les élèves ont vécu un très beau moment!

 

Photo prise lors de la remise du certificat de participation et d’excellence aux élèves et à leur enseignante Louise Chèvrefils, par Annick Marcil, conseillère d’orientation à la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries et personne-ressource pour le Concours québécois en entrepreneuriat.

 

  

 

 

 

 

Quatre élèves du Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud récompensés pour l'excellence de leur parcours scolaire

 

La Prairie, le 8 juillet 2014 – Le Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud (CFCRS) à La Prairie a remis des prix à ses élèves méritants en Mécanique automobile le 17 juin dernier. Il s’agit de quatre coffres à outils d’une valeur de 1 000 $ chacun offert grâce à la collaboration de partenaires de l’industrie.

 

Les quatre élèves en mi-parcours ou en fin de parcours ont été récompensés pour leur assiduité, leur autonomie, leur travail sécuritaire ainsi que pour le respect des techniques de travail, le respect envers les lieux et envers les équipements du Centre.

 

Les gagnants sont : Gabriel Langevin-Remon, Alexandre Fernandez-Gil et Joël Desjardins. Le gagnant Hubert Caron-Adam était en stage lors de la cérémonie de remise de prix.

 

 

L’élève méritant Gabriel Langevin-Remon accompagné des enseignants Daniel Beaudoin et Daniel Langis.

 

L’élève méritant Alexandre Fernandez-Gil accompagné des enseignants Daniel Langis et Martin St-Pierre.

 

L’élève méritant Joël Desjardins accompagné d’Alain Brunelle, copropriétaire de succursales NAPA, de Francis Rodrigues, représentant chez NAPA, et de l’enseignant Daniel Langis. 

 

De gauche à droite : Alain Brunelle, copropriétaire de succursales NAPA, Roger Lapierre, gérant de territoire chez NAPA, Benoît Labossière, gérant de territoire chez April superflo, l’élève Joël Desjardins, Francis Rodrigues, représentant chez NAPA, les élèves Gabriel Langevin-Remon et Alexandre Fernandez-Gil, Teresa Sale, représentante chez Würth, Louise Beaupré, directrice générale adjointe à la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS), Vincent Fortier, directeur adjoint aux Services éducatifs, Gestion de la réussite – Formation générale des adultes et formation professionnelle à la CSDGS, Daniel Lussier, directeur adjoint au Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud (CFCRS), et Sylvain Petit, directeur du CFCRS. 

  

 

 

 

 

  

Un élève de l’école Jean-Leman et sa mère livrent un témoignage touchant sur le TDA/H

 

Dans une vidéo sur YouTube qui a été visionnée plus de 7 000 fois, Guillaume, un élève de 10 ans de l’école Jean-Leman à Candiac, et sa mère livrent un témoignage touchant sur la façon dont ils ont vécu le diagnostic du TDA/H (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité)
et comment ils y font face au quotidien.

 

La vidéo a été réalisée dans le cadre du projet « Trouve ta cause », où chaque élève de la classe de madame Geneviève Turcotte, enseignante en 5e année à l’école Jean-Leman, devait se choisir une cause et poser un geste pour faire un changement dans le monde.

 

Pour visionner la vidéo : http://lc.cx/MYq 

 

 

 

 

La CSDGS subit des compressions budgétaires inquiétantes pour les services aux élèves

 

La Prairie, le 3 juillet 2014 – La CSDGS devra de nouveau composer avec d’importantes compressions budgétaires qui nuiront à certains services offerts aux élèves. Ces nouvelles compressions de 4,7 millions de dollars pour l’année 2014-2015 sont les plus importantes qu’a subit la CSDGS aux cours des dernières années. À ce montant s’ajoute une perte de revenus de 3,6 millions de dollars résultant de l’abolition de l’aide gouvernementale que le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) accordait aux contribuables de la CSDGS. Ainsi, la CSDGS se retrouve avec un manque à gagner démesuré de plus de 8,3 millions de dollars pour 2014-2015.

 

Rappelons que depuis 2010-2011, la CSDGS s’est vu imposer des compressions budgétaires et des réductions de subventions gouvernementales totalisant 14,3 millions de dollars. Le conseil a dû appliquer des compressions de 1 800 000 $ en frais administratifs, fermer son comptoir de taxe scolaire, réduire des frais de perfectionnement des cadres et des membres du personnel et abolir des postes, tout en augmentant les frais de surveillance des dineurs du secondaire.

 

De plus, les membres du conseil des commissaires ont été contraints, en juin 2013, d’augmenter la taxe scolaire de 0,04 $ du 100 $ d’évaluation en moyenne pour 2013-2014 et ainsi pallier un manque à gagner de 7,2 millions de dollars, une première tranche sur trois ans d’abolition. Ils ont également adopté un taux de taxation unique pour l’ensemble des contribuables de la CSDGS.

 

Pour l’année 2014-2015, la CSDGS se voit notamment imposer une coupure drastique de 42 % de ses subventions liées à l’appui à la réussite scolaire et aux services de garde tels que l’Aide aux devoirs, le Plan d’action sur la lecture, le programme Jeunes actifs au secondaire, l’accès pour les moins de 20 ans à la Formation professionnelle et le financement des services de garde. Ces nouvelles compressions budgétaires font partie intégrante des règles budgétaires et paramètres de financement du réseau de l’éducation déterminés par le MELS.

 

« Mes collègues commissaires et moi sommes conscients que tous doivent contribuer à l’atteinte de l’équilibre budgétaire du gouvernement provincial », indique la présidente du conseil des commissaires, madame Marie-Louise Kerneïs. « Toutefois, nous considérons que l’éducation est un investissement inestimable qui n’est pas pris au sérieux et, par conséquent, déplorons que les compressions budgétaires répétitives affectent la qualité des services aux élèves. »

 

Les membres du conseil des commissaires évaluent différents scénarios pour minimiser l’impact sur les services aux élèves. Ils envisagent entre autres d’appliquer le même scénario qu’en 2013-2014, soit une hausse de la taxe scolaire et, comme annoncé l’an dernier, une hausse additionnelle des frais de surveillance du midi chargés aux parents des élèves de ses écoles secondaires visant ainsi l’autofinancement. Un plan de redressement des établissements déficitaires est également prévu.

 

Le budget et le taux de taxe scolaire seront adoptés par le conseil des commissaires le mardi 19 août prochain.

 

À propos de la CSDGS


La CSDGS fait partie des trois commissions scolaires qui se sont retirées de la Fédération des commissions scolaires du Québec. Elle dispense des services éducatifs à plus de 25 000 élèves francophones dans 55 établissements scolaires de deux MRC : MRC de Roussillon et MRC des Jardins-de-Napierville. Son territoire s’étend de La Prairie et Candiac à Saint-Bernard-de-Lacolle et Hemmingford en passant par Napierville, Saint-Rémi, Saint-Constant et Châteauguay. 

 

 

 

 

 

La CSDGS demande l'autorisation d'adopter un budget déficitaire

 

La Prairie, le 1er juillet 2014 – La CSDGS a appris une très mauvaise nouvelle en prenant récemment connaissance des règles budgétaires et paramètres de financement du réseau de l’éducation : elle subira des compressions budgétaires de plus de 4,7 millions de dollars pour 2014-2015, du jamais vu pour une seule année. À ces compressions s’ajoute une perte de revenus de 3,6 millions de dollars, résultant de l’abolition de l’aide additionnelle que le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) accordait aux contribuables de la CSDGS.

 

En conséquence, le conseil des commissaires a adopté une résolution le mardi 17 juin qui stipule qu’une demande sera faite au MELS d’autoriser la CSDGS à adopter un budget qui prévoit un déficit d’exercice de 3 millions de dollars. Devant la hauteur des compressions annoncées et la date tardive à laquelle elles ont été acheminées dans le réseau de l’éducation, soit le 13 juin 2014, il est impossible pour la CSDGS de présenter un budget équilibré pour 2014-2015 notamment parce qu’elle ne dispose pas de marge de manœuvre résiduelle, n’ayant plus de surplus libres disponibles.

 

Les membres du conseil des commissaires de la CSDGS poursuivent leurs réflexions et envisagent diverses options d’ajustements budgétaires jusqu’à l’adoption du budget 2014-2015 le mardi 19 août 2014. 

 

 

 

 

Des élèves de l'école de la Magdeleine se démarquent aux prestigieux concours de mathématiques Pascal, Cayley et Fermat

 

La Prairie, le 23 juin 2014 – Des élèves de l’école secondaire de la Magdeleine à La Prairie ont fait très bonne figure dans le cadre des prestigieux concours de mathématiques Pascal, Cayley et Fermat. Organisés par le Centre d’éducation en mathématiques et en informatique (CEMI) de l’Université de Waterloo, ces concours s’adressent à tous les élèves qui désirent participer, et ce, au niveau international!

 

Les concours de mathématiques du CEMI donnent l’occasion aux élèves de s’amuser, tout en développant leur habileté en résolution de problèmes. Ainsi, le 20 février dernier, 168 élèves de l’école de la Magdeleine du secteur régulier et du Programme d’éducation internationale se sont réunis à la bibliothèque sur une base volontaire pour répondre à un test de 25 questions à choix multiples, d’une durée de 60 minutes.

 

Les premières questions demandent une connaissance des concepts du curriculum commun à toutes les provinces du Canada, alors que les dernières questions exigent de l’ingéniosité et de la perspicacité, tout en visant la logique et la résolution de problèmes mathématiques.

 

L’école de la Magdeleine a reçu récemment les résultats des tests de ses 168 élèves et ils font très bonne figure à travers le Québec : 

 

  • Au concours Pascal, s’adressant aux élèves de 3e secondaire, l’école de la Magdeleine s’est classée 7e sur 94 écoles;
  • Au concours Cayley, s’adressant aux élèves de 4e secondaire, l’école de la Magdeleine s’est classée 16e sur 98 écoles;
  • Au concours Fermat, s’adressant aux élèves de 5e secondaire, l’école de la Magdeleine s’est classée 4e sur 97 écoles.

 

Selon les enseignants de mathématiques à l’école de la Magdeleine Pascal Bourdeau et Marie-Josée Dubeau, qui s’occupent également du concours de mathématiques du CEMI depuis une dizaine d’années, les élèves de l’école de la Magdeleine ont obtenu les meilleurs résultats jusqu’à maintenant et ont ainsi permis à leur école publique de se démarquer de plusieurs autres écoles reconnues à travers la province!

 

L’école de la Magdeleine et la CSDGS félicitent ses 168 élèves pour leur talent et leur admirable détermination et remercient monsieur Bourdeau et madame Dubeau pour leur implication dans ce projet d’envergure!  

 

 

 

 

L’école Saint-Jude à Châteauguay revient énergisée de La Grande récompense du Défi Pierre Lavoie!

 

La Prairie, le 23 juin 2014 – L’école primaire Saint-Jude à Châteauguay était parmi les écoles gagnantes et présentes à La Grande récompense Desjardins qui avait lieu les 14 et 15 juin derniers à Montréal. Les 260 élèves de la 1re à la 6e année accompagnés de 50 adultes, parents et membres du personnel de l’école Saint-Jude, sont revenus énergisés par la magie de cette fin de semaine de rêve!  

 

Olivier Dion de Star Académie et Mix 4 ont offert des performances très appréciées des 5 000 jeunes et moins jeunes présents au Stade olympique le samedi. Juste avant le dodo tant attendu sous un même toit, il y avait une atmosphère de nuit extérieure grâce à des lumières représentant la lune, les étoiles et des cubes énergie.  

 

Le dimanche matin, les enfants ont eu droit à un réveil explosif avec un spectacle scientifique de Yannick Bergeron. Avant leur départ pour La Ronde, les élèves et leurs familles ont reçu la visite de Pierre Lavoie qui est venu les féliciter pour leur implication au concours Lève-toi et bouge!

 

Pour avoir une chance de participer au tirage au sort et être parmi les écoles présentes à La Grande récompense, une école doit amasser un minimum de 250 cubes énergie par élève. En participant aux concours Aiguise ta matière grise et Lève-toi et bouge, les élèves de l’école Saint-Jude et leurs familles ont cumulé en moyenne 323 cubes énergie par élève.

 

La directrice de l’école Saint-Jude, madame Diane Carlesso, désire remercier toute l’organisation du Grand Défi Pierre Lavoie, Transbus qui a offert le transport durant toute la fin de semaine, Enfin Sports Mode pour leur commandite qui a assuré les frais du logo, l’impression et la livraison des chandails, et monsieur Alain Bouchard qui était parmi les 900 cyclistes de La Boucle. Monsieur Bouchard remettra les dons qu’il a recueillis à l’école Saint-Jude. Finalement, madame Carlesso remercie chaleureusement les membres du personnel et les parents qui ont fait en sorte que cette activité soit une grande réussite!

 

 

 

 

 

 

 

 

La nouvelle école de Châteauguay se nomme maintenant l'école Marc-André Fortier!

 

La Prairie, le 20 juin 2014 – Les membres du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) ont approuvé à l’unanimité, le mardi 17 juin dernier, le nom que portera fièrement la nouvelle école primaire de Châteauguay, l’école Marc-André-Fortier. Ce nom a été retenu aux termes d’un appel à la population de Châteauguay à qui la CSDGS a demandé des propositions de noms.

 

Un comité de sélection, composé de la présidente du conseil des commissaires, madame Marie-Louise Kerneïs, de trois commissaires de Châteauguay, mesdames Suzanne Gaudette et Suzanne Tremblay et monsieur Éric Allard, de la directrice de l’école Marc-André-Fortier, madame Martine Brochu, et de la directrice générale adjointe de la CSDGS, madame Louise Beaupré, a pris connaissance des différentes propositions reçues, toutes plus intéressantes et recherchées les unes que les autres.

 

Après échanges et discussions, le comité de sélection a déterminé que le nom Marc-André-Fortier serait celui recommandé au conseil des commissaires.  

 

Biographie de M. Marc-André Fortier


Né en août 1950, M. Marc-André Fortier est décédé en juillet 1995 à l’âge de 44 ans dans un accident de la route. Il a étudié aux HEC, a fait ses études pour devenir enseignant de mathématiques puis est devenu enseignant aux écoles secondaires Louis-Philippe-Paré et Marguerite-Bourgeois à Châteauguay. Sa réputation en tant qu’enseignant était celle d’être juste et équitable, mais rigoureux auprès de ses élèves avec lesquels il entretenait des relations respectueuses et amicales. Il fut également un modèle paternel pour plusieurs. 

 

Par ailleurs, il a offert des cours de photographie pour le Centre culturel Vanier de la Ville de Châteauguay et a possédé une librairie à Châteauguay pendant plusieurs années. Très impliqué dans le milieu scolaire, il remplissait les listes de fournitures scolaires pour les enfants du primaire et du secondaire. Il a également été responsable du magasin scolaire de l’école Louis-Philippe-Paré pendant quelques années. À plusieurs reprises, il a aidé des parents de milieux défavorisés à acheter les fournitures scolaires de leurs enfants. 

 

Monsieur Marc-André Fortier était un amant de la Ville de Châteauguay, un être unique, passionné par son travail d’enseignant, la photographie, la lecture et la culture, et doté d’une générosité sans borne. Il était adulé par tous ceux qui le côtoyaient : ses élèves, ses amis ainsi que sa famille. 

 

Actuellement en construction, l’école Marc-André-Fortier est située au 121, rue Prince à Châteauguay. Elle ouvrira ses portes à la rentrée scolaire 2014.

 

 

 

 

 

 

 

Les élèves de deux écoles secondaires laissent tomber leur uniforme... pour une bonne cause!

 

La Prairie, le 17 juin 2014 – Pour la troisième année consécutive, les élèves des écoles secondaires des Timoniers à Sainte-Catherine et Jacques-Leber à Saint-Constant ont laissé tomber leur uniforme pour une bonne cause! En effet, ils ont tenu leurs guignolées d’été lors des dernières semaines et ont ainsi eu droit à leur journée couleur, en échange d’un don pour la banque alimentaire de leur municipalité.  

 

Créée en collaboration avec le Complexe Le Partage, cette activité permet de sensibiliser les jeunes au fait que les banques alimentaires ont peine à répondre aux demandes puisque leurs réserves sont presque épuisées à ce temps-ci de l’année. « Nous voulions que notre journée couleur ait un sens, qu’elle fasse une réelle différence dans la communauté; les élèves comprennent la portée de leur geste »,  précise Christine St-Jean, animatrice à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire aux deux écoles. « Cette activité connaît de plus en plus de succès et nous avons remis plus de 36 boîtes pleines de denrées. C’est plus qu’à Noël! », conclut l’organisatrice avec fierté.

 

 

 

 

 

  

 

Archives - printemps 2014 >>  

 

Archives - hiver 2013-2014 >>

 

Archives - automne 2013 >> 

 

 

 

 


Accueil 
La Commission scolaire 
Écoles et centres 
Services éducatifs 
Élèves et parents 
Citoyens 
Médias, publications et avis